Une question? Une suggestion?
Tél. 015 78 7600
client.BE@wolterskluwer.com
Ou complétez le formulaire

Interessé?

Souhaitez vous avoir accès à la législation, aux arrêts et jugements, aux commentaires pratiques et aux actualités en matière de droit pénal et de circulation routière?



Mémento statut de la police 2020 (nouvelle édition)



Depuis l’édition 2019, la réglementation sur le statut de la police a été complétée et a subi des évolutions. Tous les nouveaux textes statutaires sont intégrés dans le présent Mémento Statut de la police 2020. Commandez cette nouvelle édition directement en ligne.

Vade-mecum roulage 2020 (nouvelle édition)



Le Vade-mecum Roulage édition 2020 est mis à jour jusqu’au 1er décembre 2019. Commandez cette nouvelle édition directement en ligne.

Vade-mecum de policier de terrain 2020 (nouvelle édition)



Le Vade-mecum du policier de terrain 2020 est composé de 72 fiches explicatives répertoriées par ordre alphabétique qui décortiquent les aspects légaux et administratifs de l’intervention. Par rapport à l'édition 2019, trois nouvelles fiches sur le cannabis light, les drones (usage par les services de police et de secours) et la loi camera police ont été ajoutées. Commandez cette nouvelle édition directement en ligne.

Jusqu’à 20% de réduction sur nos publications pour la police

Wolters Kluwer possède une gamme étendue de livres de poche en matière de police e.a. sur les thèmes suivants : circulation, intervention, statut, droit pénal, environnement. Consultez l’offre complète sur notre webshop et recevez jusqu’à 20% de réduction à l’achat de plusieurs exemplaires pour votre corps ou service. 

Toute personne condamnée pour une infraction terroriste grave sera-t-elle bientôt mise à disposition du tribunal d’application des peines ?

Actualités - 03/02/2020
-
Auteur 
Laure Lemmens


En cas de condamnation à une peine privative de liberté d’au moins cinq ans pour terrorisme (articles 137, 140 et 141 du Code pénal), les juges du fond seront-ils bientôt obligés de prononcer une mise à disposition du tribunal d’application des peines à titre de peine complémentaire ? C’est ce qui ressort en tout cas d’une proposition de loi déposée récemment à la Chambre.

Actuellement, ils ne peuvent le faire que lorsque l’infraction terroriste (article 137 du Code pénal) a entraîné la mort. L’auteur de la proposition de loi considère cependant que les notions de terrorisme, d’infraction terroriste et d’auteur n’ont plus la même signification qu’à l’origine de la disposition du Code pénal et souhaite étendre la mise à disposition obligatoire du tribunal d’application des peines (article 34ter du Code pénal) à toute condamnation pour terrorisme qui est assortie d’une peine privative de liberté de cinq ans au moins. De cette manière, le tribunal d’application des peines devra systématiquement se prononcer, avant l’expiration de la peine principale, sur la mise en œuvre de cette peine complémentaire et pourra décider, soit de priver de liberté, soit de libérer sans ou sous surveillance le condamné mis à disposition, que l’infraction terroriste ait ou non entraîné la mort des victimes.

Cette proposition de loi étend l’article 34ter du Code pénal : « Les cours et tribunaux prononcent une mise à disposition du tribunal d’application des peines pour une période de cinq ans minimum et de quinze ans maximum, prenant cours au terme de la peine principale, dans le cadre des condamnations suivantes :
- les condamnations sur la base des articles 54 et 57bis du Code pénal, sauf si la peine antérieure a été prononcée pour un crime politique ; 
- les condamnations qui, sur la base des articles 57 et 57bis du Code pénal, constatent une récidive de crime sur crime, sauf si la peine antérieure a été prononcée pour un crime politique ; 
- les condamnations à une peine privative de liberté de cinq ans au moins sur la base des articles 137, 140, 141, 376, al. 1er, 417ter, al. 3, 2° et 428, § 5 du Code pénal.   

Source: proposition de loi modifiant le Code pénal en vue d’étendre la mise à la disposition du tribunal d’application des peines à l’ensemble des infractions terroristes, Chambre 2020, n° 0696/001.