Nous garantissons notre service clientèle pendant la crise Corona
Wolters Kluwer suit de près l’évolution du COVID-19.
Nous mettons tout en œuvre pour assurer la santé et la sécurité
de nos employés, leur familles ainsi que pour nos clients,
et cela sans interrompre nos services.

Vous pouvez continuer à compter sur nous.

La plupart de nos employés ont la possibilité de
travailler depuis leur domicile, dont notre Customer Service Team.
Vous pouvez les joindre pendant les heures d’ouverture du lundi
au vendredi entre 8h30-12h30 et 13h30-16h30.

Une question? Une suggestion?
Tél. 015 78 7600
client.BE@wolterskluwer.com
Ou complétez le formulaire

Interessé?

Souhaitez vous avoir accès à la législation, aux arrêts et jugements, aux commentaires pratiques et aux actualités en matière de droit pénal et de circulation routière?



Mémento statut de la police 2020



Depuis l’édition 2019, la réglementation sur le statut de la police a été complétée et a subi des évolutions. Tous les nouveaux textes statutaires sont intégrés dans le présent Mémento Statut de la police 2020. Commandez cette nouvelle édition directement en ligne.

Vade-mecum roulage 2020



Le Vade-mecum Roulage édition 2020 est mis à jour jusqu’au 1er décembre 2019. Commandez cette nouvelle édition directement en ligne.

Vade-mecum de policier de terrain 2020



Le Vade-mecum du policier de terrain 2020 est composé de 72 fiches explicatives répertoriées par ordre alphabétique qui décortiquent les aspects légaux et administratifs de l’intervention. Par rapport à l'édition 2019, trois nouvelles fiches sur le cannabis light, les drones (usage par les services de police et de secours) et la loi camera police ont été ajoutées. Commandez cette nouvelle édition directement en ligne.

Jusqu’à 20% de réduction sur nos publications pour la police

Wolters Kluwer possède une gamme étendue de livres de poche en matière de police e.a. sur les thèmes suivants : circulation, intervention, statut, droit pénal, environnement. Consultez l’offre complète sur notre webshop et recevez jusqu’à 20% de réduction à l’achat de plusieurs exemplaires pour votre corps ou service. 

Les entreprises privées de surveillance sont tenues de communiquer les délits commis par les membres de leur personnel au moyen d’un nouveau formulaire

Actualités - 15/10/2020
-
Auteur 
Laure Lemmens


Les dirigeants des entreprises privées de surveillance et des services de surveillance internes sont tenus de communiquer le plus rapidement possible au SPF Intérieur tous les faits constitutifs d’un crime ou d’un délit qui ont été commis par les membres de leur personnel. C’était déjà le cas en vertu de la loi du 10 avril 1990 réglementant la sécurité privée et particulière et cela s’applique encore dans le cadre de la nouvelle loi du 2 octobre 2017 réglementant la sécurité privée et particulière. Encore fallait-il adopter un arrêté d’exécution pour les règles de base édictées par la loi de 2017. À présent que cet arrêté existe, il est clair que la procédure de communication existante est prorogée pratiquement sans modification. L’arrêté royal du 15 septembre 2020 comporte toutefois un nouveau formulaire de communication.
Communication à la Direction Sécurité privée
Les personnes qui exercent la direction effective d’une entreprise privée de surveillance ou d’un service de surveillance interne sont tenues de communiquer à la Direction Sécurité privée de la Direction générale Sécurité et Prévention du SPF Intérieur tous les faits qui constituent un crime ou un délit commis par une personne exerçant une fonction dans le cadre de la loi du 2 octobre 2017 réglementant la sécurité privée et particulière dans l’exercice ou en rapport avec ladite fonction et ce, dès qu’elles en prennent connaissance.
Formulaire
Chaque fait doit être communiqué séparément par e-mail (misdrijven.spv@ibz.fgov.be ou delits.spv@ibz.fgov.be) au moyen du formulaire, dont le modèle est repris en annexe de l’arrêté royal du 15 septembre 2020.
Accusé de réception
À la suite de chaque communication, l’administration envoie un accusé de réception au communiquant. Cet accusé de réception vaut, pour le communiquant, comme preuve qu’il a rempli son obligation de communication.
Entrée en vigueur : le 25 octobre 2020 (l’arrêté d’exécution du 22 mai 2014 est abrogé).

Source:  15 septembre 2020 - Arrêté royal réglant la communication à l'administration de faits qui constituent un crime ou un délit commis par une personne exerçant une fonction visée par la loi du 2 octobre 2017 réglementant la sécurité privé et particulière, M.B. 15 octobre 2020, p.74342.