Nous garantissons notre service clientèle pendant la crise Corona
Wolters Kluwer suit de près l’évolution du COVID-19.
Nous mettons tout en œuvre pour assurer la santé et la sécurité
de nos employés, leur familles ainsi que pour nos clients,
et cela sans interrompre nos services.

Vous pouvez continuer à compter sur nous.

La plupart de nos employés ont la possibilité de
travailler depuis leur domicile, dont notre Customer Service Team.
Vous pouvez les joindre pendant les heures d’ouverture du lundi
au vendredi entre 8h30-12h30 et 13h30-16h30.

Une question? Une suggestion?
Tél. 015 78 7600
client.BE@wolterskluwer.com
Ou complétez le formulaire

Interessé?

Souhaitez vous avoir accès à la législation, aux arrêts et jugements, aux commentaires pratiques et aux actualités en matière de droit pénal et de circulation routière?



Mémento statut de la police 2020 (nouvelle édition)



Depuis l’édition 2019, la réglementation sur le statut de la police a été complétée et a subi des évolutions. Tous les nouveaux textes statutaires sont intégrés dans le présent Mémento Statut de la police 2020. Commandez cette nouvelle édition directement en ligne.

Vade-mecum roulage 2020 (nouvelle édition)



Le Vade-mecum Roulage édition 2020 est mis à jour jusqu’au 1er décembre 2019. Commandez cette nouvelle édition directement en ligne.

Vade-mecum de policier de terrain 2020 (nouvelle édition)



Le Vade-mecum du policier de terrain 2020 est composé de 72 fiches explicatives répertoriées par ordre alphabétique qui décortiquent les aspects légaux et administratifs de l’intervention. Par rapport à l'édition 2019, trois nouvelles fiches sur le cannabis light, les drones (usage par les services de police et de secours) et la loi camera police ont été ajoutées. Commandez cette nouvelle édition directement en ligne.

Jusqu’à 20% de réduction sur nos publications pour la police

Wolters Kluwer possède une gamme étendue de livres de poche en matière de police e.a. sur les thèmes suivants : circulation, intervention, statut, droit pénal, environnement. Consultez l’offre complète sur notre webshop et recevez jusqu’à 20% de réduction à l’achat de plusieurs exemplaires pour votre corps ou service. 

Une proposition de loi lance une banque de données policières dans laquelle le citoyen peut rechercher lui-même ses objets volés

Actualités - 26/11/2019
-
Auteur 
Laure Lemmens


Les victimes d’un vol pourront-elles bientôt rechercher elles-mêmes leurs objets sur Internet ? Une proposition de loi allant dans ce sens a été déposée à la Chambre.

Cette proposition a pour but concret de donner aux citoyens accès à une nouvelle banque de données policières contenant des photos numériques des biens retrouvés ou saisis dont les autorités judiciaires ne connaissent pas le propriétaire. Les victimes d’un vol qui reconnaissent un objet peuvent le réclamer, à condition bien entendu de prouver qu’il leur appartient.
Outil public
Les auteurs de la proposition de loi veulent ainsi répondre à l’une des principales préoccupations des victimes en cas de vol. Il est actuellement très difficile de restituer les objets volés à leur propriétaire légitime, malgré les efforts des services de police. Souvent, les objets retrouvés ou saisis de propriétaire inconnu sont vendus publiquement. Grâce à cette proposition de loi, les victimes d’un vol pourraient elles-mêmes consulter régulièrement cet outil public à la recherche de leurs biens.
Adaptation de la loi sur la fonction de police
La création d’une telle banque de données requiert une adaptation de la loi sur la fonction de police. La proposition de loi insère un nouvel article 44/2bis dans cette loi : « La police fédérale organise une banque de données contenant des photos numériques de biens soupçonnés d’avoir été volés ou recelés et dont les autorités judiciaires compétentes ne connaissent pas le propriétaire légitime ».

Cet article précise également quelques conditions de base :
- « Un bien n’est enregistré dans la banque de données que moyennant l’accord des autorités judiciaires compétentes. »
- « La banque de données est accessible au public par Internet. La police locale donne accès à la banque de données aux personnes qui en font la demande. »

Un arrêté royal sera également nécessaire pour exécuter ces dispositions.

Bron: Wetsvoorstel tot aanvulling van de wet van 5 augustus 1992 op het politieambt teneinde teruggevonden en in beslag genomen voorwerpen kenbaar te maken aan het publiek, Parl. St. Kamer 2019, nr. 0781/001.