Une question? Une suggestion?
Tél. 015 78 7600
client.BE@wolterskluwer.com
Ou complétez le formulaire

Interessé?

Souhaitez vous avoir accès à la législation, aux arrêts et jugements, aux commentaires pratiques et aux actualités en matière de droit pénal et de circulation routière?



Jusqu’à 20% de réduction sur nos publications pour la police

Wolters Kluwer possède une gamme étendue de livres de poche en matière de police e.a. sur les thèmes suivants : circulation, intervention, statut, droit pénal, environnement. Consultez l’offre complète sur notre webshop et recevez jusqu’à 20% de réduction à l’achat de plusieurs exemplaires pour votre corps ou service. 

Mémento statut de la police 2019



Depuis l’édition 2018, la réglementation sur le statut de la police a été complétée et a subi des évolutions. Tous les nouveaux textes statutaires sont intégrés dans le présent Mémento Statut de la police 2019. Nous avons clôturé les informations de cette édition le 1er septembre 2018. Commandez cette nouvelle édition directement en ligne.

Découvrez toutes nos publications pour la police.

Vade-mecum de policier de terrain 2019



Le Vade-mecum du policier de terrain 2019 est composé de 69 fiches explicatives répertoriées par ordre alphabétique qui décortiquent les aspects légaux et administratifs de l’intervention. Par rapport à l'édition 2018 une nouvelle fiche sur les 'Méthodes particulières de recherche liées aux ICT et aux écoutes' a été ajouté. Commandez cette nouvelle édition directement en ligne.

Découvrez toutes nos publications pour la police.

Vademecum roulage 2019



Le Vade-mecum Roulage édition 2019 est mis à jour jusqu’au 1er décembre 2018. Voici les modifications les plus importantes qui ont été intégrées (par rapport à l'édition 2018) : les usagers (cyclomoteurs, motocyclette, tricycle et quadricycle), règlement général (plaque de vitesse), transport des choses – masse, perception immédiate et consignation (contrôle technique, par degrés), permis de conduire, alco et drogues, marques d’immatriculation, rue scolaire. Commandez cette nouvelle édition directement en ligne.

Découvrez toutes nos publications pour la police.

Le ministre De Crem fait le point sur la Direction de la sécurisation de la police fédérale

Actualités - 18/11/2019
-
Auteur 
Laure Lemmens


Les premiers agents de sécurisation ont intégré les rangs de la Direction de la sécurisation de la Direction générale de la police administrative (DAB Sécurisation) il y a plus d’un an. Mais qu’en est-il aujourd’hui de ce service ? Le ministre de l’Intérieur Pieter De Crem a fait le point à la Chambre.
Unir les forces
La Direction de la sécurisation a été créée en 2017, dans la foulée des attentats de Paris. Le but était d’unir les forces des différents corps et services de sécurité au sein d’une nouvelle direction placée sous la tutelle de la Direction générale de la police administrative (DAB Sécurisation).

Dès qu’elle sera entièrement opérationnelle, la DAB sera chargée des missions de sécurisation prévues à l’article 23 de la loi sur la fonction de police, à savoir la sécurisation des palais royaux, des infrastructures du SHAPE et de l’OTAN, des institutions internationales et européennes, des bâtiments des autorités nationales et internationales, des infrastructures critiques, des sites nucléaires, des cours et des tribunaux et des infrastructures de l’aéroport de Bruxelles-National, ainsi que la sécurisation des opérations de police et l’exécution d’escortes à caractère supranational. Toutes ces missions sont expressément reprises dans la loi sur la fonction de police.
Plus de la moitié des agents recrutés
À terme, la DAB devrait compter 1 660 agents. La plupart de ces agents seront recrutés au sein de la Défense, de la Justice, de la Protection civile et de Brussels Airport Company (BAC). Le cadre sera complété par un recrutement civil externe suivant une procédure similaire à celle du recrutement externe des inspecteurs de police.

Mais bien que l’effectif du personnel augmente progressivement, les engagements sont encore loin d’être terminés. Le ministre De Crem cite déjà quelques chiffres dans son exposé.

En octobre 2019, la DAB disposait d’un effectif de 971 membres, soit un peu plus de la moitié (58 %) de l’effectif :
- 19 membres à la direction centrale ;
- 10 membres pour le développement des missions à mener dans le cadre de la réserve opérationnelle, la réserve nucléaire, la formation et les infrastructures critiques ;
- 133 membres pour la sécurisation des sites nucléaires (Tihange et Fleurus) ;
- 63 membres pour la sécurisation de l’aéroport de Bruxelles-National ;
- 746 membres pour la police des cours et tribunaux et le transfert des détenus.
2020 : année de transition
2020 sera une année importante pour la Direction. Après les sites nucléaires de Fleurus et de Tihange et l’aéroport de Zaventem, la DAB reprendra également les missions (de sécurisation) exercées par la police auprès des cours et tribunaux. Cette opération est déjà en cours, mais devrait être étendue à l’ensemble du territoire au 1er mars 2020. Pour la sécurisation des infrastructures critiques, le cadre devrait être complet en septembre 2020.

Bron: Commissie voor de Binnenlandse Zaken, 13 november 2019

Zie ook: Loi du 12 novembre 2017 relative aux assistants et agents de sécurisation de police et portant modification de certaines dispositions concernant la police, MB 27 novembre 2017.