Une question? Une suggestion?
Tél. 015 78 7600
client.BE@wolterskluwer.com
Ou complétez le formulaire

Interessé?

Souhaitez vous avoir accès à la législation, aux arrêts et jugements, aux commentaires pratiques et aux actualités en matière de droit pénal et de circulation routière?



Jusqu’à 20% de réduction sur nos publications pour la police

Wolters Kluwer possède une gamme étendue de livres de poche en matière de police e.a. sur les thèmes suivants : circulation, intervention, statut, droit pénal, environnement. Consultez l’offre complète sur notre webshop et recevez jusqu’à 20% de réduction à l’achat de plusieurs exemplaires pour votre corps ou service. 

Mémento statut de la police 2019



Depuis l’édition 2018, la réglementation sur le statut de la police a été complétée et a subi des évolutions. Tous les nouveaux textes statutaires sont intégrés dans le présent Mémento Statut de la police 2019. Nous avons clôturé les informations de cette édition le 1er septembre 2018. Commandez cette nouvelle édition directement en ligne.

Découvrez toutes nos publications pour la police.

Vade-mecum de policier de terrain 2019



Le Vade-mecum du policier de terrain 2019 est composé de 69 fiches explicatives répertoriées par ordre alphabétique qui décortiquent les aspects légaux et administratifs de l’intervention. Par rapport à l'édition 2018 une nouvelle fiche sur les 'Méthodes particulières de recherche liées aux ICT et aux écoutes' a été ajouté. Commandez cette nouvelle édition directement en ligne.

Découvrez toutes nos publications pour la police.

Vademecum roulage 2019



Le Vade-mecum Roulage édition 2019 est mis à jour jusqu’au 1er décembre 2018. Voici les modifications les plus importantes qui ont été intégrées (par rapport à l'édition 2018) : les usagers (cyclomoteurs, motocyclette, tricycle et quadricycle), règlement général (plaque de vitesse), transport des choses – masse, perception immédiate et consignation (contrôle technique, par degrés), permis de conduire, alco et drogues, marques d’immatriculation, rue scolaire. Commandez cette nouvelle édition directement en ligne.

Découvrez toutes nos publications pour la police.

Les zones de police ne recevront-elles plus de subsides pour le régime NAPAP à partir de 2020 ?

Actualités - 22/10/2019
-
Auteur 
Laure Lemmens


2019 sera-t-elle la dernière année au cours de laquelle les zones de police recevront des subsides afin de couvrir les surcoûts qu’entraîne le régime NAPAP ? C’est en tout cas ce qu’il semblerait pour le moment. L’AR qui fixe ces subsides cessera en effet de produire ses effets à la fin de l’année, et aucun autre régime n’a encore été mis au point. « Le gouvernement cherche une manière de garantir le financement du système », a déclaré il y a peu à la Chambre le ministre de l’Intérieur Pieter De Crem.

Régimes de pension de la police

En 2014, la Cour constitutionnelle avait mis fin aux régimes de pension préférentiels pour la police. Par conséquent, de très nombreux membres du personnel vont devoir travailler plus longtemps (jusqu’à l’âge de 62 ans). À titre de compensation, le gouvernement fédéral avait introduit un régime de fin de carrière par le biais de l’AR du 9 novembre 2015, qui permet aux membres du cadre opérationnel âgés d’au moins 58 ans de demander un emploi adapté. Ce texte a également instauré un « système de non-activité » temporaire pour les membres qui, avant l’arrêt de la Cour, avaient la possibilité de prendre leur pension anticipée à un âge préférentiel, à savoir 54, 56 ou 58 ans. Ces derniers peuvent donc cesser de travailler pendant 4 ans avant leur pension anticipée.

Compenser les surcoûts grâce à des subsides
Le régime NAPAP entraîne toutefois d’importants coûts supplémentaires pour les zones de police. C’est pourquoi les autorités fédérales ont à l’époque décidé de les compenser à l’aide de subsides.

De 2016 à 2019, les zones pouvaient demander des subsides. En 2016, leur montant s’élevait à 29,1 millions d’euros, en 2017 à 35,6 millions d’euros, en 2018 à 38 millions d’euros et en 2019 à 36,9 millions d’euros.
Pas encore de régime général
Ce régime de subsides n’avait été instauré qu’à titre temporaire. L’idée était en effet que l’AR du 9 novembre 2015 ne s’appliquerait que jusqu’à l’entrée en vigueur d’un régime général et que tous les règlements seraient adaptés en fonction du nouveau régime de pensions pour les métiers lourds. Ce projet n’a toutefois pu aboutir avant la fin de la législature.
Pas de prolongation
Contrairement à ce qui avait été prévu, aucun AR n’a été publié afin de prolonger le régime de subsides. « Ma proposition d’une prolongation de ce mécanisme ayant été perçue comme une initiative nouvelle, elle n’a pas été acceptée en raison de la prudence budgétaire en affaires courantes », a déclaré le ministre devant la Commission de l’Intérieur à la Chambre le 9 octobre 2019.

Pour l’heure, cela signifie qu’en 2020, des demandes d’application du régime NAPAP pourront toujours être introduites, mais que les zones ne pourront plus bénéficier de subsides en échange. ln175343 Le gouvernement cherche une manière de garantir le financement de ce système, a précisé le ministre De Crem.

Source: Commission de l'intérieur, Chambre des représentants, Compte rendu analytique n° 024, 9 octobre 2019.