Une question? Une suggestion?
Tél. 015 78 7600
client.BE@wolterskluwer.com
Ou complétez le formulaire

Interessé?

Souhaitez vous avoir accès à la législation, aux arrêts et jugements, aux commentaires pratiques et aux actualités en matière de droit pénal et de circulation routière?



Jusqu’à 20% de réduction sur nos publications pour la police

Wolters Kluwer possède une gamme étendue de livres de poche en matière de police e.a. sur les thèmes suivants : circulation, intervention, statut, droit pénal, environnement. Consultez l’offre complète sur notre webshop et recevez jusqu’à 20% de réduction à l’achat de plusieurs exemplaires pour votre corps ou service. 

Mémento statut de la police 2019



Depuis l’édition 2018, la réglementation sur le statut de la police a été complétée et a subi des évolutions. Tous les nouveaux textes statutaires sont intégrés dans le présent Mémento Statut de la police 2019. Nous avons clôturé les informations de cette édition le 1er septembre 2018. Commandez cette nouvelle édition directement en ligne.

Découvrez toutes nos publications pour la police.

Vade-mecum de policier de terrain 2019



Le Vade-mecum du policier de terrain 2019 est composé de 69 fiches explicatives répertoriées par ordre alphabétique qui décortiquent les aspects légaux et administratifs de l’intervention. Par rapport à l'édition 2018 une nouvelle fiche sur les 'Méthodes particulières de recherche liées aux ICT et aux écoutes' a été ajouté. Commandez cette nouvelle édition directement en ligne.

Découvrez toutes nos publications pour la police.

Vademecum roulage 2019



Le Vade-mecum Roulage édition 2019 est mis à jour jusqu’au 1er décembre 2018. Voici les modifications les plus importantes qui ont été intégrées (par rapport à l'édition 2018) : les usagers (cyclomoteurs, motocyclette, tricycle et quadricycle), règlement général (plaque de vitesse), transport des choses – masse, perception immédiate et consignation (contrôle technique, par degrés), permis de conduire, alco et drogues, marques d’immatriculation, rue scolaire. Commandez cette nouvelle édition directement en ligne.

Découvrez toutes nos publications pour la police.

Les femmes de la protection civile ne peuvent plus porter de jupe

Actualités - 02/04/2019
-
Auteur 
Laure Lemmens


Il semble bien que les femmes qui travaillent à la protection civile ne peuvent plus porter de jupe. Ce vêtement n’est plus mentionné nulle part dans les nouvelles exigences vestimentaires qui s’appliquent au personnel opérationnel de la protection civile.
Une plus grande uniformité et une meilleure visibilité
Avec ses nouvelles prescriptions vestimentaires, le gouvernement fédéral opte clairement pour plus de simplicité et d’uniformité: finies les cinq tenues différentes avec des variations selon le sexe ou le grade, mais une tenue de travail qui est complétée par des accessoires lors de cérémonies.
C’est facile pour le personnel lui-même, mais également pour la police, les services de secours et les autres acteurs sur le terrain. Ils pourront encore mieux reconnaître les membres de la protection civile. Une identification claire, à laquelle contribueront également le support de nom et le support de grade, ainsi que les différents insignes que tous les membres opérationnels doivent porter à un endroit visible.
Une seule tenue de base, avec des accessoires pour les cérémonies
Le personnel opérationnel porte désormais la même tenue de base lors de toutes les prestations, interventions et formations.
Lors de cérémonies (Te Deum, visites royales, etc.), cette tenue est un peu égayée. Tout le monde porte des gants blancs et une cravate orange. L’aiguillette est également obligatoire: dorée pour les officiers, argentée pour les sous-officiers et oranges pour tous les autres.
Variations dans les insignes et emblèmes
Dorénavant, les insignes sont très importants. La majeure partie de l’arrêté royal relatif aux nouvelles exigences vestimentaires décrit avec précision qui doit porter quels emblèmes et supports, et quand. Le support de nom, le support de grade et l’emblème de la protection civile doivent, par exemple, être apposés sur toutes les tenues de service et d’intervention. Et contrairement à la tenue elle-même, il y a dans ce cas des variations suivant la en fonction et le grade.
Tout le monde porte l’emblème de base de la protection civile. Selon la fonction, il y a d’autres emblèmes qui viennent s’ajouter.
Le support de nom et le support de grade varient en fonction du titre.
Support de nom et support de grade pour la tenue de service et la tenue d’intervention du personnel opérationnel
Support de nom et support de grade pour la tenue de service des officiers
Entrée en vigueur: rétroactivement au 1er janvier 2019.
Attention: l’arrêté royal du 14 mars 2019 ne s’applique pas aux équipements de protection individuelle et collective qui sont mis à disposition du personnel opérationnel conformément à l'article 5 de la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail, et aux articles I.2-6 et I.2-7 l'arrêté royal du Code du bien-être au travail, pour être portés en complément ou à la place de la tenue de service et d'intervention en fonction de l'analyse de risques liée à l'intervention et conformément aux instructions du chef d'unité ou de l'officier qu'il a délégué. On songera notamment aux gants de travail, à la veste polyvalente, au surpantalon et au casque.

Source:  Arrêté royal du 14 mars 2019 relatif aux tenues et aux insignes des membres du personnel opérationnel professionnel et volontaire de la Protection civile, M.B. 29 mars 2019.

Informations supplémentaires: Arrêté royal du 10 mars 2009 relatif aux tenues de certains membres du personnel de la Protection civile, M.B. 27 juillet 2009.