Une question? Une suggestion?
Tél. 015 78 7600
client.BE@wolterskluwer.com
Ou complétez le formulaire

Interessé?

Souhaitez vous avoir accès à la législation, aux arrêts et jugements, aux commentaires pratiques et aux actualités en matière de droit pénal et de circulation routière?



Mémento statut de la police 2021 (nouvelle édition)



Depuis l’édition 2020, la réglementation sur le statut de la police a été complétée et a subi des évolutions. Tous les nouveaux textes statutaires sont intégrés dans le présent Mémento Statut de la police 2021. Commandez cette nouvelle édition directement en ligne.

Memento de procédure pénal 2021 (nouvelle édition)



Le Memento de procédure penale constitue un aide-mémoire pratique destiné aux policiers. Les dispositions légales applicables sont intégrées dans les différents chapitres et la matière est synthétisée et illustrée par de nombreux exemples. Commandez cette nouvelle édition directement en ligne.

Vademecum roulage 2021 (nouvelle édition)



Le Vademecum Roulage édition 2021 est mis à jour jusqu’au 1er décembre 2020. Commandez cette nouvelle édition directement en ligne.

Vademecum de policier de terrain 2021 (nouvelle édition)



Le Vademecum du policier de terrain 2021 est composé de 72 fiches explicatives répertoriées par ordre alphabétique qui décortiquent les aspects légaux et administratifs de l’intervention. Commandez cette nouvelle édition directement en ligne.

Jusqu’à 20% de réduction sur nos publications pour la police

Wolters Kluwer possède une gamme étendue de livres de poche en matière de police e.a. sur les thèmes suivants : circulation, intervention, statut, droit pénal, environnement. Consultez l’offre complète sur notre webshop et recevez jusqu’à 20% de réduction à l’achat de plusieurs exemplaires pour votre corps ou service. 

Le Conseil d’Etat annule la mise en œuvre pratique du financement des gardiens de la paix dans le cadre des PSPS

Actualités - 22/01/2021
-
Auteur 
Benoît Lysy


L’arrêté ministériel du 17 septembre 2018 organise concrètement le financement fédéral des gardiens de la paix dans le cadre des Plans stratégiques de Prévention et de Sécurité (PSPS). Cet arrêté met en œuvre l’arrêté royal du 25 décembre 2017 qui a posé les bases de ce financementafin de tenir compte des modifications intervenues à la suite de la Sixième Réforme de l’Etat.Ce dernier n’a toutefois pas fait l’objet d’un avis de la section de législation du Conseil d’Etat, et ne peut donc pas constituer une base légale recevable.
L’arrêté royal du 25 décembre 2017 a posé les bases d’un nouveau régime de financement des gardiens de la paix dans le cadre des PSPS. Le Conseil d’Etat considère aujourd’hui que cet acte comprend des dispositions générales, abstraites et impersonnelles, par lesquelles le gouvernement désigne la catégorie des sujets de droit auxquels il destine l’intervention financière complémentaire dont il règle, par les mêmes dispositions, les conditions d’octroi et d’utilisation ainsi que les modalités d’exercice du contrôle de cette utilisation.
Ce faisant, le Conseil affirme le caractère réglementaire de cet acte, et rejette l’analyse de celui-ci comme constituant une « collection d’actes individuels ». Il note en outre que le gouvernement lui-même le qualifie de « nouveau cadre réglementaire » durant la procédure de recours en annulation. Dès lors, l’arrêté royal du 25 décembre 2017 aurait dû être soumis à la section de législation, et ne peut en l’état servir de fondement à l’arrêté ministériel du 17 septembre 2018. Ce dernier est dès lors annulé.

Source:  Conseil d’Etat, arrêt n° 249.330 du 23 décembre 2020